Défense des animaux : La Libye va remplacer les animaux de cirque par des esclaves

Pour calmer les ardeurs des défenseurs de la cause animalière, les cirques de Libye vont remplacer les animaux par des esclaves.

Si vous suivez un peu l’actualité, il ne vous a pas échappé qu’en Europe, les associations de défense des animaux sont en train de gagner la guerre qu’ils ont déclaré aux gens du cirque. De plus en plus de maires, sensibilisés au problème lié à la maltraitance animale, interdisent dans leur commune les représentations proposant des spectacles de dressage.

Certains organisateurs de spectacle ont de leur propre initiative, bannis ce type de numéro dans leur programme.

Mais qu’en est-il dans des pays plus lointains ? Nous n’avons que très peu d’informations
à ce sujet. Cependant, une annonce venant d’un pays du Maghreb va enchanter les défenseurs des animaux.

La Libye vient d’annoncer qu’à son tour, elle renonçait aux numéros de cirque mettant en scène des animaux, en remplaçant ces derniers par des esclaves.

Le porte-parole de la fédération des cirques libyens a déclaré dans un communiqué de presse :

« Même si nous ne sommes que fraichement sensibilisé au bien-être animal, nous sommes soucieux de la santé de ces bêtes et renonçons à les utiliser. Nous les remplaceront désormais par des esclaves, qui présentent en plus l’avantage d’être moins onéreux, surtout grâce aux fortes réductions obtenues en ce black Friday.
Nous avons déjà des numéros de dressages au fouet très au point dans ce domaine et continueront à donner des représentations de qualité à notre public. »

Brigitte Bardot s’est déclaré favorable à cette initiative, et salue cette décision responsable et humaine des cirques libyens

Retrouvez les articles de Heudebert de la Biscotte dorée sur sa page Facebook



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :