Jésus était-il noir ? Un nouvelle étude situe la naissance du Christ en Éthiopie

Selon une étude qui vient d’être remise au service d’archéologie du Vatican, il se pourrait que Jésus Christ était en réalité … noir.

De nouveaux manuscrits découverts par des archéologues jordaniens laissent à penser que la famille de Jésus serait venue directement de la ville d’Aksum, en Éthiopie. Cette ville connue aujourd’hui sous le nom d’Aksoum se situe dans la province du Tigré, dans le nord du pays. Ces textes, découverts par une équipe de chercheurs de l’université d »Al-Jarda dans une jarre enterrée à Bethléem, racontent l’histoire d’une famille qui aurait migré de la ville d’Aksum vers la Judée tout en passant par Égypte. Il est fait référence à la famille d’un homme nommé « Jomurnae » qui devait effectuer un pèlerinage pour se rapprocher de Jérusalem afin de mettre au monde le fils de Dieu, celui qui serait le roi des Juifs. Ces manuscrits prennent du sens lorsque l’on prend en compte d’autres écrits découverts en Éthiopie datant de – 30 avant JC qui racontent que Dieu a fait une apparition demandant à un homme de marcher jusqu’en Judée afin de donner au monde celui qui portera sa parole.

jesus-parchemins Jésus était-il noir ? Un nouvelle étude situe la naissance du Christ en Éthiopie
Certains textes manuscrits  laissent à penser que la famille de Jésus serait venue directement de la ville d’Aksum, en Éthiopie

En Égypte, dans la région de l’ancienne Thèbes, des textes datant de – 20 avant JC décrivent l’arrivée d’une famille venue d’Aksum, prêchant l’avènement de Yahvé et se proclamant être les élus de Dieu pour faire naitre le fils divin et ainsi offrir aux Juifs, celui qui sera leur Messie.

 

C’est donc plusieurs traces écrites dans divers sites qui constituent des pièces d’un puzzle. Lorsque l’on prend en compte les textes de Bethléem, ceux Éthiopie et ceux Égypte, on en conclue que c’est bien le récit d’un périple d’une seule et même famille partie d’Aksum pour rejoindre Jérusalem qui est décrite. De plus, dans ces trois manuscrits, il est fait référence à « celui qui devra naitre pour devenir le Messie, le fils de Dieu ». Si à cela on ajoute que le prénom « Joseph » qui correspondait au prénom « Joachim » au moyen orient, mais dont l’équivalent en Éthiopie était « Jomurnae », le doute est donc permis.

S’il est confirmé que ce triptyque d’écrits antiques s’imbrique, force sera de croire que la famille de Jésus venait bien de la province de Tigré en Éthiopie et de fait, Jésus était noir ou au moins métisse.



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :