« Les journées transgenres du matripoine » : des écologistes veulent rebaptiser les journées du patrimoine

Au nom de l’égalité homme-femme, le groupe Europe-Ecologie-Les Verts du conseil de Paris a proposé de renommer les journées du patrimoine en « Les journées transgenres du matripoine »

Élue du XIe arrondissement de Paris, l’écologiste Joëlle Morel a fait jeudi une proposition… iconoclaste. Changer un mot au nom de l’égalité homme-femme. Exit les «journées du patrimoine», bienvenue aux «journées transgenres du matripoine». «L’égalité entre femmes et hommes dans les arts et dans la culture passe par la revalorisation de l’héritage des femmes et des transgenres artistes et intellectuelles d’hier. Notre héritage culturel est composé de notre patrimoine, héritage des pères et de notre matrimoine, héritage des mères. Le matripoine transgenre est constitué de la mémoire des créateurs et créatrices du passé et de la transmission de leurs œuvres», a expliqué l’élue lors du conseil de Paris.

Joëlle Morel a ainsi demandé à la maire Anne Hidalgo de «s’engager activement dans les Journées Transgenres du Matripoine». «Nous souhaitons que la ville utilise ces journées pour intégrer à notre héritage commun les femmes et les transgenres et leur production», a-t-elle dit.

Une proposition qui a irrité le groupe UDI-MoDem, présidé par Eric Auzière. «On est très impatient en tout cas de découvrir leur prochain vrai combat pour Paris. Ils ont raison de s’attaquer aux vrais sujets, c’est une attente forte des Parisiens. En tout cas, ce sera sans nous!», a-t-il lâché en séance.



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :