Et si Trump avait raison ? Les preuves de l’implication de la Chine dans le dérèglement climatique

Lorsque Donald Trump affirme que la Chine est responsable du réchauffement climatique, ses propos ne sont pas pris au sérieux par la communauté internationale. Le président américain a aussi déclaré que l’objectif de ce dérèglement était la chute de l’industrie et de l’économie américaine.
Ces déclarations que l’on pouvait penser être insensées, sont en train de prendre sens.

Une machine capable de générer le dérèglement climatique

En effet, selon une source infiltrée, la Chine aurait construit, il y a environ 10 ans, une machine capable de générer le dérèglement climatique.
Situé dans la province de Jilin, cette machine aurait la possibilité d’augmenter le taux de Co2 dans l’atmosphère.
D’après notre source, le procédé ne serait pas compliqué, il suffirait de saturer les océans de CO2. Cela aurait pour effet, de ne plus permettre aux océans de jouer leur rôle de régulateur de gaz carbonique.
L’idée est donc de rendre inactif les océans dans l’absorption du CO2 atmosphérique. Si les gaz à effets de serre présents dans l’atmosphère ne sont plus absorbés par les océans, alors, c’est l’air qui devient saturé à son tour.

Des photos aériennes prises par hasard par des satellites expérimentaux américains, mettent en évidence l’existence de ce complexe. Les bassins de tailles colossales (estimés à 1 Km de diamètre) ne correspondent pas à des centres d’épuration, de plus, le fait que des conduites d’eau permettent de faire communiquer les bassins avec la mer laisse songeur….

Fig1 Et si Trump avait raison ? Les preuves de l’implication de la Chine dans le dérèglement climatique
Ce complexe permet d’augmenter le taux de Co2 dans l’atmosphère (photo aérienne -Jilin)

Selon les experts, la technologie utilisée consiste à aspirer de l’eau directement dans les espaces maritimes chinois, de la remonter jusqu’à ces bassins, dans lesquels, elle est fortement enrichie en CO2 et refroidit.

Une fois, l’eau de mer froide, chargée en CO2, elle est renvoyée par des pipelines sous terrain, directement en mer de Chine orientale. Cela permet aussi d’influence plus rapidement les courants marins car l’eau enrichie rencontre rapidement les eaux chaudes du gyre du pacifique nord.

Des courants volontairement surchargés en CO2

La distribution dans les océans d’eau surchargée en Co2 réduit la possibilité des eaux à absorber le gaz atmosphérique.

Fig2 Et si Trump avait raison ? Les preuves de l’implication de la Chine dans le dérèglement climatique
Les courants maritimes sur le nord pacifique / Surchargés volontairement en CO2

L’eau relâchée étant légèrement plus froide que celle présente en mer de Chine, génère un dérèglement du Gyre du Pacifique nord, cela a pour impact de modifier la distribution des masses d’air dans la cellule de Ferrel.

Fig3 Et si Trump avait raison ? Les preuves de l’implication de la Chine dans le dérèglement climatique

Ceci permettrait d’expliquer pourquoi l’efficacité de régulateur carbone des océans s’amoindrit, mais aussi pourquoi, il y a des modifications sur la force des ouragans et le déplacement des masses d’airs chaudes et froides.

Récupérer le gaz des queues de comètes ?

Alors, doit-on continuer à rire des déclarations de Donald Trump sur l’implication de la Chine ? Il semblerait que non, une enquête internationale pourrait être ouverte.

Néanmoins, cela pose une autre question sans réponse certaine à ce jour : où la Chine récupère-t-elle le CO2 qu’elle injecte dans l’eau ?. Certaines sources scientifiques émettent l’hypothèse qu’une partie du programme spatiale Chinois aurait pour objectif de récupérer le gaz qui s’échapperait dans les queues de comètes.



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :