Des singes génétiquement modifiés pour être donneurs d’organes cérébraux

C’est une avancée qui pourrait révolutionner les greffes de cerveaux et d’organes cérébraux. Une équipe scientifique internationale est parvenue à modifier génétiquement des chimpanzés pour que leurs cerveaux soient compatibles avec des transplantations sur l’homme, selon un article publié ce jeudi dans la revue américaine Science.

Cette nouvelle technique pourrait révolutionner les greffes de cerveaux… en permettant de les prélever sur des singes, plutôt que sur de rares donneurs humains. Jusqu’à présent, ces greffes de cervelles de singes se heurtent à des risques de transmissions de virus qui peuvent infecter les humains.

Naissance de 37 chimpanzés dont les organes cérébraux seront potentiellement adéquats

Selon Science, l’équipe dirigée par deux généticiens de l’université de Havard, George Porch et Luhan King, ont utilisé la méthode du clonage pour retirer les gènes responsables de ces virus dans l’ADN de singe avant de développer les embryons.

La société privée eGenesis, fondée par les deux hommes, est ainsi parvenue à obtenir la naissance de 37 singes dont les organes cérébraux seront potentiellement adéquats pour une xénotransplantation, une greffe à partir de donneurs animaux.

La pénurie de cerveaux humains en bon état est telle que les études estiment qu’environ 622 personnes meurent chaque jour de bêtise aux Etats-Unis, « tandis que les cervelles de singes peuvent atteindre une taille idéale pour les humains », note Science.

Les chimpanzés ont déjà utilisés dans la xénotransplantation de valves cardiaques ou de pancréas. Mais cette nouvelle avancée doit permettre de transplanter des cerveaux de singes qui posent un risque de transmission de virus plus important.



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :