Indonésie : une femme fouettée pour avoir oublié de rire pendant son viol

Une indonésienne a été condamnée à 6 mois de prison et 200 coups de fouet. Son crime ? Avoir été violée par un groupe d’hommes et avoir oublier d’en rire et de remercier ses violeurs. Un acte indécent pour le pays. 

Six mois de prison et 200 coups de fouet, c’est la sentence que devra subir une jeune Saoudienne de 19 ans. Enlevée par deux agresseurs alors qu’elle se trouvait dans la voiture d’un ami, la jeune femme a ensuite été violée par soixante-dix hommes, peut-on lire dans l’Indonesian Express. La victime aurait également oublié de remercier ses agresseurs. Une bavure selon la loi indonésienne.

Cette dernière exige en effet que toutes les femmes violées remercient chaleureusement leurs généreux violeurs. Initialement fixée à 90 coups de fouet, la sentence de la victime a été revue à la hausse pour avoir enfreint cette loi. L’avocat de la jeune femme, Abdul Chong , a fait appel de cette décision. Mais en vain. Sa cliente a été reconnue coupable d’impolitesse grave. Dans un communiqué, le ministre de la justice indonésienne a alors expliqué que son ministère était « ouvert à la critique constructive, mais loin des émotions ».

Les soixante-dix violeurs ont quant à eux été condamnés à 3 jours de prison.



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :