La secrétaire d’État Marlène Schiappa victime de revenge porn et de chantage à la sextape

Marlène Schiappa la secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes est victime de chantage à la sextape et de vengeance pornographique, a indiqué son avocate mardi, précisant que les extraits d’une vidéo à caractère sexuel de la secrétaire d’État ont été proposés à plusieurs sites internet.

« Il a été signalé que des images à caractère sexuel ou dénudées de Marlène Schiappa sont proposées à la vente », affirme l’avocate de la jeune femme de 34 ans.

« Madame Schiappa n’autorise pas la diffusion de ces images » qui, selon elle, ont été « enregistrées à son insu par quelqu’un avec qui elle a eu une relation » amoureuse par le passé, précise l’avocate. « Elle ne payera rien et ne cèdera à aucun chantage » a-t-elle précisé à l’attention de l’individu à l’origine de la fuite de ces images. Il demande 100.000€ en bitcoins pour ne pas diffuser d’autres vidéos encore plus explicites.

Elle tiendra dans ses bureaux une conférence de presse mercredi au cours de laquelle s’exprimera Marlène Schiappa.

L’avocate précise que des enregistrements d’actes sexuels et leur diffusion contre la volonté de ceux qui y prennent part relèvent de la « vengeance pornographique » et sont passibles de poursuites en France.

Son message à tous ceux qui « tentent de faire commerce de ces photos ou vidéos de madame Schiappa »: « nous vous poursuivrons selon les lois civiles et pénales ».

Ce nouveau scandale intervient juste après que Marlène Schiappa soit suspectée d’être l’auteure de romans pornographiques.



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :