Alain Finkielkraut : « À ma mort, je léguerai tout mon patrimoine aux migrants »

Le philosophe Alain Finkielkraut révèle dans une interview au Figaro son souhait de léguer son patrimoine immobilier à la France, pour qu’il soit mis « à la disposition des migrants ».



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :