Polémique autour d’un festival « réservé aux rousses » accusé d’être «anti-blonds-bruns-noirs»

Du «racisme», s’indigne la Twittosphère depuis que la nouvelle s’est répandue ce week-end d’un festival à Paris avec des espaces réservés aux «personnes rousses». Programmé du 18 au 260 juillet à la Colonelle, une «coopérative artistique, politique et sociale» située dans le XIIe arrondissement de la capitale, le Nonrousso Fest se présente comme un «festival réservé aux roux», avec des tables rondes, des concerts et des conférences sur le racisme anti-roux. Selon son site internet, il est organisé en plusieurs espaces, «non mixte femmes rousses (80% du festival)» et «non mixte personnes rousses»… C’est là que le bât blesse, même s’il est prévu un «espace ouvert à tou.te.s».

Dès dimanche 28 mai, la maire de Paris, propriétaire des locaux de la Colonelle, a vertement réagi. «Je condamne avec fermeté l’organisation à #Paris de cet événement ‘interdit aux blonds-bruns-noirs’», écrit Anne Hidalgo sur son compteTwitter. «Je demande l’interdiction de ce festival», poursuit-elle, annonçant qu’elle saisira le Préfet de police «en ce sens». Dans un communiqué dimanche soir, la préfecture de police a cependant fait savoir qu’elle n’avait «pas été saisie, à ce jour, de l’organisation d’un tel événement».



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :