250 moines coréens se font incinérer vivants pour rendre hommage à leur chien décédé qui incarnait le fondateur du temple

En Corée du Sud, 250 moines bouddhistes ont choisi de se faire incinérer vivants pour rendre hommage à Lil Bou, leur chien qui était selon eux l’incarnation du maître fondateur de leur temple.

Personne n’a pu les ramener à la raison. Ces moines ont choisi de suivre la tradition coréenne qui veut que lorsque la réincarnation d’un maître-fondateur meurt, ce sont tous les moines du temple qui doivent mettre fin à leurs jours pour rejoindre le maître dans l’au-delà. Lil Bou était l’incarnation de Maître Ling, qui avait bâti son temple à quelques kilomètres de Séoul en 1889.

chien-bouddhiste-1 250 moines coréens se font incinérer vivants pour rendre hommage à leur chien décédé qui incarnait le fondateur du temple
Lil Bou, le chien qui incarnait le maître-fondateur du temple

Le chien vivait au temple depuis sa naissance, où il était traité en véritable idole, se voyant offrir des offrandes à toutes heures du jour et de la nuit. Sa mort aussi soudaine que prématurée à contraint les moines à se vêtir de leurs habits de cérémonie pour respecter la tradition et se faire enterrer vivant au cœur de leur temple.

Des centaines de personnes ont assisté à la cérémonie qui s’est déroulée à Séoul ce mercredi matin. L’incinération des 250 caisses de bois faisant office de cercueils à duré quatre jours. Un deuil national a été décrété et 12 minutes de silences seront respectées dans tout le pays ce samedi entre 12h et 13h.


Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :