Marion Le Pen : « J’arrête la politique pour m’installer avec Mohamed, et tant pis si ça dérange les cons ! »

Amoureuse de son concubin musulman, et en froid avec Marine Le Pen, la benjamine des députés, toujours populaire dans les rangs du parti frontiste, a décidé de raccrocher et de mettre fin à sa carrière politique pour vivre son amour au grand jour avec Mohamed.

Marion Maréchal Le Pen a déjà des envies d’ailleurs? D’après les informations du Canard Enchaîné, la députée du Vaucluse, qui arrive au terme de son premier mandat, «ne se représentera pas» aux législatives de juin. L’argument avancé par le journal est la lassitude de la jeune femme devant «le pouvoir sans partage de Philippot» au FN, et sa relation polémique avec son concubin musulman. Dans l’entourage de Marion Maréchal-Le Pen, nul ne confirme… mais personne ne nie. L’un de ses conseiller, interrogé par SecretNews, évoque un problème de «timing» pour ce genre de réflexion, parlant même de «politique-fiction». La députée frontiste est supposée faire campagne pour sa tante et elle s’efforce de le faire de manière «corporate», selon le mot de son entourage. La première concernée a d’ailleurs répliqué, ce mercredi, en réponse au Canard : «Je suis à 100% derrière Marine Le Pen et mon objectif est de la faire gagner». Pas un mot au sujet de son avenir personnel, ni de Mohamed avec qui elle vit des jours heureux.

Cette alliance dans la campagne n’a pas empêché les bisbilles devenues récurrentes entre Marion et sa tante Marine. Lundi, Marion Maréchal-Le Pen a affirmé qu’il était évident que le FN remettrait en cause les «régimes spéciaux» de retraite, qu’elle juge «extrêmement chers» et qui «ne se justifient plus». Mardi, la présidente du FN a répliqué l’exact inverse à la radio. Plus tôt dans l’année, ce sont des divergences au sujet de l’avortement qui ont tendu les rapports entre la nièce et la tante.

Marion Maréchal-Le Pen, «ce n’est pas n’importe qui»

L’amour aurait-elle gagné la benjamine de l’Assemblée? Son conseiller concède: «Marion a eu une période difficile en décembre avec Mohamed, mais maintenant ça va beaucoup mieux», il plaide davantage pour l’explication humaine, si d’aventure Marion Maréchal le Pen ne se représentait pas: «Elle est maman d’une petite fille de deux ans. Et elle éduque Salah, le fils de Mohamed. Je comprendrais qu’elle soit fatiguée, mais pour l’instant elle est députée jusqu’au 23 juin». Un autre de ses proches complète: «C’est une fille imprévisible. Les deux options sont possibles. Humainement, je la comprendrais. Du côté politique, c’est une autre paire de manches.»

La perspective d’une Marion Maréchal-Le Pen en retrait de la vie politique après la présidentielle aura «des conséquences négative en interne», veut-on croire. «Elle a souvent été soutenue par les Français sur des positions comme celles sur l’avortement. Beaucoup de personnes sont là car Marion y est», poursuit-on. Avant de conclure, comme pour le rappeler à certains: «Ce n’est pas n’importe qui».



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :