Cet ancien syndicaliste témoigne : « avec Philippe Poutou on fabriquait de la méth à l’usine » [POUTOUGATE]

Selon cet ancien syndicaliste, Philippe Poutou était il y a quelques années à la tête d’un réseau de fabrication de méthamphétamine à l’usine Ford de Blanquefort, en Gironde, où il est employé et représentant syndical.

Philippe Poutou aurait monté un laboratoire de méthamphétamine dans les sous-sols de l’usine. La petite bande, composée essentiellement de délégués syndicaux, y stockait de nombreux produits chimiques extrêmement toxiques. A l’insu des travailleurs et d’une partie de la direction.

Témoignage de Jacky (ex-collègue de Poutou, désirant garder l’anonymat):

« Avec Philippe on s’en est foutu plein les fouilles ! On écoulait des dizaines de kilos de méth, de la putain de qualité ! Toute la Gironde était accro, et nous on se faisait un max de thunes. Une partie de la direction savait, mais on était protégé par nos mandats syndicaux. Puis certains prenaient leurs commissions. « 

Selon nos informations une instruction est en cours dans le cadre d’un trafic de stupéfiants impliquant Philippe Poutou. La police aurait bel et bien découvert un labo dé méthamphétamine dans les sous-sol de l’usine Ford lors d’une perquisition en février 2017. Aucun directeur de l’usine na voulu répondre à nos questions, la police reste silencieuse également. Toutefois il y a fort à parier qu’un PoutouGate s’annonce. La presse ne tardera pas à s’emparer de l’affaire dès qu’un juge d’instruction aura confirmé l’information.



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :