Elle voulait se faire tatouer le logo du Front National dans le dos, mais le tatoueur est un bobo-islamo-collabo-rigolo

Sandrine Laclotte est sous le choc. Cette parisienne de 29 ans avait vu le tatouage de ses rêves sur internet, un magnifique logo du Front National un petit peu retravaillé avec des motifs tribaux. Armée d’une photo du motif, elle s’était rendu dans un salon de tatouage près de chez elle. Malheureusement pour la jeune fille, le rêve allait très vite se transformer en cauchemar indélébile…

Le 19 mars, Sandrine a rendu visite à Goch’Tatoo , un tatoueur établi en région parisienne. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la séance est loin d’avoir été un succès.

Sandrine ne mâche pas ses mots : «  J’avais choisi un logo du Front National, un magnifique logo, un peu différent de l’officiel, plus agressif, plus tribal … À la place, je me retrouve avec une énorme merde ! » Force est de constater que le tatouage de Sandrine ne ressemble en effet en rien à ce qu’elle avait demandé. Mais comment une telle déformation a-t-elle pu arriver ?

tatouage-fn-merde-dos-caca-1 Elle voulait se faire tatouer le logo du Front National dans le dos, mais le tatoueur est un bobo-islamo-collabo-rigolo

Interrogé par nos soins, le tatoueur se confie :

« J’avais envie de me marrer, j’ai fait ça pour le LOL ! J’aime pas trop le FN, je suis plutôt de gauche, alors comme elle m’a dit qu’elle faisait confiance à mes talents d’artiste, je me suis laissé aller et je me suis exprimé »

Sandrine l’avoue : elle a été bien trop confiante. «  Il ne m’a montré aucun dessin, il n’a pas utilisé de calque, mais je n’étais pas tracassée. il avait déjà tatoué mon compagnon à main levée et le résultat était très joli. J’étais en confiance  ».

Une confiance aveugle que Sandrine regrette amèrement aujourd’hui. La jeune femme envisage de porter plainte.



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :