Selon une étude canadienne, déguiser son enfant en animal peut nuire à son développement

« Trop mignoooooon » le petit pyjama avec les oreilles de lapin ou le manteau coccinelle ? Oui mais … Selon ces chercheurs de la prestigieuse université de Kalatopec, au Canada, déguiser son enfant en animal (sauvage ou domestique) de manière répétée et régulière pourrait nuire à son développement et à sa croissance intellectuelle.

« Le jeune enfant est en apprentissage au sein de sa propre espèce, et nous avons mis en évidence qu’un déguisement d’une autre espèce animale pourrait perturber ses progrès d’apprentissage et son développement cérébral neurobiologique. L’enfant doit grandir avec la conscience de son identité propre, sans interférence avec des facteurs animaux extérieurs qui pourraient induire en erreur les instincts naturels du petit humain » , conclut le Dr Bistouille qui a dirigé cette étude « 

En effet, sur un échantillon représentatif de 5 695 220 enfants testés lors d’exercices liés à leur stade de développement, les bambins qui n’avaient jamais portés de vêtements zoomorphiques réussissaient avec une moyenne de 5% de plus que les jeunes victimes de « tromignonismeparentaliste ».



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :