Un migrant de la Jungle de Calais gagne au Lotto et rachète le RC Lens !

Un proverbe libyen dit que: « Celui qui n’a pas de chance dans son pays doit  la tenter chez autrui. ». Au final, n’est-ce pas ce à quoi aspire tout migrant qui échoue sur nos côtes ? Assurément ! Mais à ce niveau, l’histoire de Dyson est tout simplement spectaculaire !

Ce Syrien de 26 ans, arrivé il y a 9 mois en France, a effectué le parcours classique de tout réfugié : payer un passeur d’Alep jusque Bodrum, arriver sur l’île de Kos (où il a pu vivre en se nourrissant de petits pois), rejoindre la Macédoine avec juste deux poignées de fruits secs, marcher sous une chaleur torride jusqu’en Hongrie puis, prendre le train jusqu’à Calais, où il a fait ses premiers pas sur notre territoire.

Avec juste quelques euros en poche, Dyson n’a pas le profil type du réfugié Syrien. Célibataire, sans diplôme et peu fortuné, il a tout perdu quand sa famille s’est faite incarcérée par l’Etat Islamique pour avoir chanté le dernier tube de Faudel et que sa femme fut remariée de force après avoir parié sur des courses de dromadaire (ndlr : la charia interdit les chants, les paris, et de montrer tout signe de bonheur en public).

Vu que traverser vers l’Angleterre est devenu impossible, Dyson n’a pas d’autre solution que d’errer dans la terrible Jungle calaisienne, tel un lion en cage. C’est après quelques semaines, n’en tenant plus de cette situation, qu’il joue le tout pour le tout : il prend le bus pour le bureau de tabac de la rue Salengro et joue les numéros de ses sourates préférées au Loto.

Une semaine plus tard, la sentence tombe : Dyson est le seul joueur à avoir coché tous les numéros gagnants et touche le jackpot de 98 millions EUR. Fan de football depuis toujours, et sachant que le club phare de la région a des soucis financier, son premier achat est plus symbolique qu’autre chose : le club du RC Lens, pour la modique somme de 25 millions d’EUR, repris de la société Solférino !

On ne sait pas encore si le club jaune et rouge changera de maillot, mais ce qui est certain, c’est que, avec un tel propriétaire, le foot français continue de perdre ses racines gauloises.

 



Donnez votre avis, chaque opinion compte !

Rejoignez-nous sur Facebook
et restez informé de l'actualité, la vraie , celle que les autres vous cachent ! Merci de soutenir un média libre indépendant.

Vous pouvez également vous inscrire à notre Newsletter et recevoir chaque semaine  du contenu exclusif vérifié par un huissier assermenté.


SONDAGE DU MOIS :